Cyclisme, les grandes équipes italiennes – MG Boys Maglificio


L’urgence du coronavirus a interrompu, comme il se doit, tout type d’activité sportive. Vélo inclus. En cette période d’arrêt forcé, il est agréable d’ouvrir le livre de l’histoire de ce merveilleux sport et de retracer les vicissitudes des plus importantes équipes italiennes. Aujourd’hui c’est le tour de MG Boys Maglificio.

L’histoire du parrainage des équipes cyclistes italiennes n’est pas seulement composée de grandes marques, mais aussi et surtout d’entreprises peut-être peu connues du grand public, mais qui ont contribué à rendre ce merveilleux sport de plus en plus important et fascinant.

Un identikit parfaitement adapté à la MG Boys, société de vêtements fondée en Montebelluna en 1974 par Danilo Furlan. Passionné de vélo, Furlan (qui a malheureusement été l’une des 49 victimes de la tragédie de laAntonov que le 13 décembre 1995 s’est écrasé quelques secondes après avoir décollé de Vérone en direction Timisoara (Roumanie)) a décidé en 1988 d’entrer dans le monde des deux roues. D’abord avec une équipe amateur, puis en soutenant Del Tongo comme second sponsor en 1991. Et enfin rejoindre le Tonton Tapis, pour créer une équipe avec MG premier sponsor l’année suivante, le MG Boys Maglificio-GB-Bianchi. Directeur sportif? Patrick belge Lefevere, remplacé en 1995 par Giancarlo Ferretti (après un an de cohabitation en 1994).

Et un Belge a été le premier grand porteur de MG Boys, Johan Museeuw. Le champion de Varsenare a donné à la formation de Trévise le premier monument, le Tour des Flandres, en 1993. Et a ajouté le Paris-Tours cette année-là etAmstel Gold Race dans le prochain. D’un Belge à un Suisse, Pascal Richard. 1994 a été l’année de la consécration du champion de Vevey, qui s’imposait à la fois à la Tour de Romandie qu’au Tour de Suisse, pour ensuite remporter l’étape du Sestriere et le classement des grimpeurs al Tour d’Italie. En 1996, le triomphe de Liège-Bastogne-Liège est venu pour Richard sous le maillot MG.

Un autre étranger réussi dans le ménage MG était le polonais Zenon Jaskula, qui en 1993 a amené l’équipe vénitienne sur le podium de la Tour de France, terminant troisième derrière lui Indurain et Rominger, remportant une étape Pyrénées à Saint-Lary Soulan.

Les Italiens, à la place? Disons simplement, les Toscans. Trois en particulier. La liste ne peut manquer de commencer par Michele Bartoli. Deux saisons en MG pour le Pisan, 1996 et 1997, toutes deux avec des succès notables. La première année, les triples Tour des Flandres et al Tour d’Emilie, dans la seconde les triomphes à Liège-Bastogne-Liège et al Trophée Laigueglia.

Ça continue avec Mario cipollini. Roi Lion en maillot MG, il remporte 4 étapes au Giro en 1992 et le maillot cyclamen du classement par points et une fraction au Tour en 1993, année où il porte également le Maillot jaune. Et dans ces deux saisons, il a conquis deux éditions de la Gent-Wevelgem consécutif.

Enfin et surtout, Franco Chioccioli. Coppino, vainqueur du maillot Del Tongo-MG au Giro 1991, l’année suivante, il était troisième du Course rose derrière Indurain et Chiappucci, remportant l’étape de Verbania, tandis qu’au Tour de France, il triomphe dans l’étape de Saint-Etienne.

Plusieurs autres coureurs ont contribué à rendre les MG Boys formidables. Au départ de Gianni Bugno qui, en dépit de ne pas pouvoir répéter les gloires du début des années 90, a remporté en 1995 le Championnat d’Italie et le Coupe Agostoni et en 1996, un arrêt à la Vuelta a Palazuelos de Eresma. Et puis Franco Vona, grimpeur aux devoirs grégaires mais capable de s’imposer en deux étapes au Giro d’Italia 1992, un Sulmona et un Corvara in Badia.

La liste comprend également à juste titre Fabio Baldato, 2 étapes à la Vuelta et 2 étapes au Tour, dont la plus belle jamais réalisée pour un sprinter, sur le Champs-Élysées à Paris en 1996, et Wilfried Peeters, Vainqueur belge du Gent-Wevelgem 1994.

Une histoire, celle de MG Boys Maglificio, qui s’est terminée en 1997. L’année suivante, la société Montebelluna a été le deuxième sponsor du Riz Scotti, pour enfin quitter la scène. Mais les amateurs de cyclisme s’en souviennent toujours avec tendresse.

Carte d’identité et palmarès

Prénom: MG Boys Maglificio
Période d’activité: 1992-1997
Couleurs sociales: blanc jusqu’en 1994; bleu de 1995 à 1997
Grands tours: 0
Podiums du Grand Tours: 2; Giro d’Italia, Chioccioli, 3e en 1992; Tour de France, Jaskula, 3e en 1993
Les étapes du Grand Tours: 33; 20 au Giro d’Italia, 10 au Tour de France, 3 à la Vuelta a España
Monument classique: 4; Giro delle Fiandre, 1993 avec Museeuw, 1996 avec Bartoli; Liège-Bastogne-Liège, 1996 avec Richard, 1997 avec Bartoli
Autres grands classiques internationaux: 5; Amstel Gold Race, 1994 avec Museeuw; Gand-Wevelgem, 1992-1993 avec Cipollini, 1994 avec Peeters; Paris-Tours, 1993 avec Museeuw
Grands classiques italiens: 4; Coupe Agostoni, 1995 avec Bugno; Coupe Bernocchi, 1996 avec Baldato; Giro dell’Emilia, 1996 avec Bartoli; Trophée Laigueglia, 1997 avec Bartoli
Grandes courses par étapes d’une semaine: 2; Giro di Romandia 1994 avec Richard; Tour de Suisse 1994 avec Richard





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.