la phase 2 commence sous la bannière des ventes


Un démarrage particulièrement difficile des marchés financiers européens, pénalisés par des tensions sur l’origine du Coronavirus sur l’axe Washington-Pékin. Le jour où l’Italie entre dans la fameuse « Phase 2 », l’attention des opérateurs est portée sur ce que sera la décision de la Cour constitutionnelle allemande, qui rendra demain son verdict sur le plan d’assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne.

À Milan, où le Ftse Mib a terminé avec un rouge de 3,7% à 17 035,61 points, des ventes particulièrement violentes ont été enregistrées dans le secteur pétrolier, où Eni a marqué un -5,77%, Tenaris a chuté de 4, 83% et Saipem ont laissé 2,43% sur le parterre. En correspondance avec la clôture des listes de prix européennes, pour acheter un baril de Brent avec livraison en juillet, 26,36 dollars sont nécessaires, -0,3% par rapport au chiffre précédent.


Les tensions entre les deux premières économies mondiales ont pénalisé Fiat Chrysler (-5,64%), Cnh Industrial (-7,56%) et STM (-5,4%). Lettre également sur les banques avec -5,63% d’UniCredit et -3,3% d’Intesa Sanpaolo. Dans l’attente de la réponse du tribunal allemand, l’écart avec les titres allemands a commencé l’octave avec un rouge d’environ 2 points de pourcentage à 234 points de base.

Parmi les quelques signes positifs de la liste principale, on trouve la Juventus (+ 3,41%), Ferrari (+ 1,46%) et Diasorin (+ 0,06%). La session de la Casa di Maranello a été particulièrement fluctuante en raison de la dispersion des comptes avec une coupure conséquente aux estimations 2020: pour l’année en cours, Ferrari estime le chiffre d’affaires net entre 3,4 et 3,6 milliards d’euros, contre la prévision précédente de plus de 4,1 milliards d’euros, et un Ebitda net de 1,05 à 1,2 milliard d’euros, par rapport à la fourchette précédemment établie à 1,38-1,43 milliard.

Sur le reste de la liste, progression à deux chiffres pour Fincantieri (+ 11,47%) après l’annonce de la maxi-commande avec l’US Navy pour près de 800 millions de dollars. (En collaboration avec money.it)

REPRODUCTION RÉSERVÉE © Copyright Adnkronos.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.